Glossaire

biocarburant: Carburant issu d'une matière première renouvelable, essentiellement de végétaux comme le colza, le maïs, les céréales, la canne à sucre...

bioéthanol: Ethanol (=alcool) d'origine agricole obtenu après la fermentation des sucres de matières premières végétales ou de déchets agricoles. Il peut être utiliser seul ou s'incorporer directement dans l'essence mais il est aujourd'hui principalement utilisé dans l'ETBE. 

biomasse: La biomasse est la matière organique (bois, paille...). Elle peut fournir de l'énergie. Ainsi, elle peut être brûlée pour produire de la chaleur (cheminée, chaudière à bois, cuisine) ou de l'électricité. Pendant des millénaires c'était la source principale d'énergie des hommes et elle est encore très utilisée dans le tiers-monde. Elle peut aussi générer du biogaz (lui-même brûlé) ou des biocarburants pour les véhicules.

combustibles fossiles: Un combustible fossile est un combustible issu de résidus d'êtres vivants accumulés dans le sous-sol au fil des ères géologiques. Ils sont principalement composés de carbone et d'hydrogène : on les appelle aussi hydrocarbures. On les trouve à l'état liquide (pétrole ), solide (charbon , tourbe, houille) ou gazeux (gaz naturel ).

E10/E85: Expression qui détermine le taux en volume de biocarburant dans l'essence (10 % ou 85 %)

effet de serre: L'effet de serre est un phénomène naturel reposant sur le fait que l'atmosphère terrestre se conduit un peu comme la vitre d'une serre : elle laisse pénétrer la chaleur du soleil et l'emprisonne. Ce sont les gaz à effet de serre présents dans l'atmosphère qui piègent les rayons infrarouges émis par la Terre. Plus ils sont abondants, plus l'atmosphère et le sol se réchauffent.

EMHV: Esters méthyliques d'huiles végétales. Par une opération de transestérification avec du méthanol, l’huilevégétale (principalement du colza en France) est transformée en EMVH. L’EMHV est utilisé sous deux formes en France :
- Une incorporation faible banalisée (de l'ordre de 5% en volume)
dans le gazole, conformément à l'arrêté du 23 décembre 1999
modifié relatif aux caractéristiques du gazole et du gazole grand
froid.
- Une incorporation bien plus élevée (30% en général), pour
utilisation dans des flottes urbaines spécifiques autorisées par
dérogation.

ETBE:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<